Qui sommes-nous?

Gavroche défend avant tout trois piliers :

• Le souverainisme, car sans celui-ci, la démocratie se vide de sens. A quoi bon débattre si le pouvoir effectif de la communauté politique est trop amoindri pour pouvoir agir ?

• Le socialisme car nous estimons que la tendance du capital est à sa concentration et à l’écrasement du travail. Nous souhaitons rééquilibrer la répartition de la valeur ajoutée et refusons le préjugé d’un Etat mauvais gestionnaire.

• La République et la Nation. Nous considérons que le débat ne peut avoir lieu si nous n’avons pas un référentiel commun sur lequel bâtir notre futur. Face aux luttes identitaires de plus en plus véhémentes, Gavroche pari sur un universalisme non-aveugle, capable de nous réunir autour d’un projet commun au-delà des caractéristiques identitaires que certains dressent en étendard de leurs combats.

• Parce que nous avons conscience que les modèles économiques ont trop longuement ignoré la limite physique des ressources planétaires, nous défendons une écologie ambitieuse, tant pour la biosphère que pour l’Homme lui-même.

 


Un petit mot de bienvenue

Gavroche n’est pas seulement ce jeune garçon des rues insolent qui désarçonne par son audace. Il est aussi cette âme charitable qui prête main forte à des enfants dans le besoin, alors qu’il n’a rien ; cette juste simplicité qui rend au vieillard la bourse qui lui a été volée ; ce feu follet intrépide qui affronte les balles avec espièglerie. En somme, il n’est autre que la légèreté de l’être alliée à la puissance de l’âme passionnée.

Mais Gavroche est aussi un journal étudiant doté d’un seul et unique objectif : décontenancer par la force de la vérité. Initiative désespérée éclose dans un contexte de dépolitisation massive du monde estudiantin, une poignée d’étudiants bordelais a voulu faire revivre le débat d’idées et le combat des convictions. Fort de plus de 3 ans d’écriture, d’une centaine d’articles, d’une trentaine d’entretiens avec des économistes, philosophes, journalistes et politiques, de 90 000 visiteurs sur notre site web, d’une trentaine de membres actifs, nous vous proposons ici un contenu qui brusquera les esprits acquis au libéralisme mou qui nous domine.

L’aventure ne fait encore que commencer : conférences dans les universités, publication d’un journal papier, création d’antennes partout en France, conquête des réseaux sociaux, sont au programme. Alors n’attendez plus, montez sur la barricade et soyez, vous aussi, les Gavroche de demain !

 

Baptiste Detombe, fondateur de Gavroche