La moitié des écoliers français peine à lire aisément à haute voix. C’est la principale conclusion du ministère de l’Éducation nationale (1), après avoir évalué le niveau des élèves à l’entrée en 6e. Pire, dans les établissements d’éducation prioritaire renforcée (REP+) le chiffre descend à 40 %, et un tiers d’entre eux ne possède qu’un […]

Continue reading