Louis Boyard VS Cyril Hanouna – Peut-on « mordre la main qui nous nourrit ? »

5
(4)

Jeudi 10 novembre, Louis Boyard, député et fer de lance de la France Insoumise, était l’invité de Touche Pas à Mon Poste, l’émission de Cyril Hanouna. Déjà connu pour ses prises de paroles musclées et ses revendications vindicatives, Louis Boyard embrase le plateau au cours d’une séquence où il décide de s’attaquer au patron de la chaîne C8 et grand ponte des médias : Vincent Bolloré.  


Le vrai visage de Cyril Hanouna ?

Ce que Louis Boyard a voulu dénoncer dans l’émission grand public de Cyril Hanouna, c’est l’implication de Vincent Bolloré et de son groupe dans l’appauvrissement du Cameroun et de la France. Nous ne nous appesantirons pas sur ces propos, qui présentent un sujet effectivement très intéressant, mais plutôt sur la réaction viscérale de Cyril Hanouna qui s’emporte sur son invité. « Tocard », « abruti », « bouffon », la bonne humeur habituelle du présentateur a vite laissé place à un déferlement d’insultes rabaissant le député à « une merde » et lui ordonnant de « fermer sa gueule ». On ne touche pas au patron, « à la main qui te nourrit » pourrions-nous dire pour paraphraser Cyril qui explique sans nuance ni subtilité qu’il est celui qui a fait Louis Boyard en l’invitant à de multiples reprises sur le plateau de TPMP et en le sacrant chroniqueur l’année dernière.

Louis Boyard remporte le match

Cette attaque en particulier révèle un manque de lucidité, car Cyril se sert avant tout de ses invités pour faire le buzz et donc de l’audience et de l’argent. Si les cadres de la France Insoumise sont si souvent invités sur le plateau, c’est pour donner au public ce qu’il est venu voir et pour captiver le téléspectateur et l’empêcher de zapper. Le clash. Et si Louis Boyard a pu se construire une réputation, c’est précisément parce qu’il est un bon clasheur. Cyril et les hyènes sans talent qui lui servent de chroniqueurs et de soutien servil ont tôt fait de l’oublier.

Tout incitait le jeune député à quitter le plateau jusqu’aux fameux « tu sors ! » d’un public aboulique encouragé par le chauffeur de salle. La séquence entière transpire d’une gêne palpable. Les médiums utilisés pour écourter la confrontation par les régisseurs sont restés inefficaces jusqu’au départ volontaire de Louis sous les huées, diabolisé par les néons rouges. Cet épisode n’est pas sans rappeler le clash entre l’avocat Juan Branco et Cyril Hanouna d’il y a trois ans. En effet, Branco avait alors osé parler de l’argent généré par TPMP qui engraissait principalement ses actionnaires et Cyril lui-même.

Censure et complaisance, la liberté d’expression en danger

Si Cyril et ses sbires savent instrumentaliser l’image, l’acharnement et la virulence du présentateur n’ont trompé personne sur les réseaux sociaux et l’opinion publique tend à défendre le député. Au-delà de l’enjeu du respect dû aux représentants de la Nation, mais aussi à tout être humain, c’est aussi la liberté d’expression qui est en jeu ici, car en refusant de laisser un représentant des Français s’exprimer et toucher l’opinion publique à une heure de grande écoute, l’émission peut être accusée de censure. Et ce d’autant plus que les propos tenus sont parfaitement légitimes au vu des nombreuses alertes et mises en cause lancées par diverses ONG à l’encontre de l’abject Bolloré. Or, on sait que les membres du RN sont tout aussi fréquemment invités sur le plateau dans une ambiance chaleureuse au sein de laquelle on respire avec enthousiasme et bienveillance les relents putrides d’un Bardella ou d’un Odoul.


Louis Boyard et Cyril Hanouna ont réaffirmé leurs positions sur Tweeter, mais le premier a décidé de porter à l’Assemblée nationale la demande d’ouverture d’une commission d’enquête à l’encontre de Vincent Bolloré pour auditionner le milliardaire sur ses investissements en Afrique ainsi que pour réaffirmer les dangers qui menacent la liberté de la presse. Une chose est sûre, c’est en osant retourner les instruments des puissants contre eux qu’on les frappe le plus durement. 

 

Thomas Primerano

Votre avis nous intéresse !

Parce que vous comptez...

Résultat moyen : 5 / 5. 4

Soyez le premier à partager votre impression!

Vous avez trouvé cet article intéressant...

Suivez l'aventure Gavroche sur nos réseaux !

Nous sommes désolés que l'article ne vous ait pas plus.

Aidez-nous à nous améliorer !

Dites-nous ce que vous en avez pensé !

Start the discussion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *