Election présidentielle 2022, Mélenchon monte sur le ring !

4.7
(3)

Temps de lecture : 6 minutes

Le billet d’humeur…

 

Préparer l’élection 2022 n’a jamais été aussi crucial pour notre pays. Les politiques économiques et sociales menées par la droite et la gauche depuis des décennies n’ont su freiner ni la paupérisation ni les crises identitaires qui sont les deux problèmes majeurs qui ruinent et divisent encore la France. Ce triste constat est alourdi par la défiance générale du peuple envers ses représentants. La démocratie ne fonctionne plus. La frustration engourdit les cœurs et beaucoup se demandent si voter a encore un sens.


 

 

Le renouveau politique

Certains ont cru à un renouveau politique lorsque le jeune Emmanuel Macron a cassé cette image obsolète du choix entre la gauche amicale mais mauviette et la droite dure mais avide. Mais le vernis séduisant qui recouvrait son nouveau parti s’est rapidement effrité. On finit ainsi par retrouver les vieux travers de la gauche et l’orgueil de la droite. Ajoutez à cela une servilité accrue aux lobbies, un faux air de CEO de start-up et un déni royal dans l’erreur et nous nous sommes retrouvés, depuis maintenant près de 4 ans, avec l’un des pires présidents ayant jamais foulé le sol marbré de l’Elysée. Pourtant, cela se passe sans doute pour le mieux. Les Français avaient sans doute besoin d’une dernière déception pour réveiller dans un sursaut leur âme républicaine. Il faut que le Président Macron soit le dernier spasme d’un système politique crypto-oligarchique tombé en décrépitude. Certes, la rénovation est parfois une solution moins coûteuse mais dans certains cas, il vaut mieux détruire tout l’édifice et reconstruire sur de nouvelles fondations. C’est ce que nous propose Jean-Luc Mélenchon, le Président du groupe d’opposition La France Insoumise. Et quelle entrée en scène !

Il faut que le Président Macron soit le dernier spasme d’un système politique crypto-oligarchique tombé en décrépitude.

En effet, début novembre, le parlementaire nous annonce sa volonté de se présenter aux élections de 2022, mais uniquement si sa candidature récolte 150 000 signatures populaires. Cela peut sembler un détail insignifiant, un sujet de plaisanterie ou une tentative maladroite de marquer le coup, pourtant l’initiative a un sens bien plus profond que cela. Nous ne rentrerons pas dans le détail du chiffre, mais nous tenterons d’analyser la philosophie et le symbolisme d’une décision comme celle-là. Parmi tous les candidats à l’élection présidentielle de 2017, tous ont manifesté leur souhait de réconcilier les Français avec la politique en leur rendant leur souveraineté en la matière. Si de telles professions de foi nous faisaient vomir de dégoût lorsqu’elles venaient de la droite, elles nous faisaient rire jaune lorsqu’elles venaient de la gauche. Jean-Luc Mélenchon était le seul candidat crédible sur la question. La candidature populaire est la première étape vers la réciprocité du pouvoir ; une manière de dire : « Je vous respecte, vous et votre décision ».

L’année 2022 pourrait connaître l’établissement d’une nouvelle Constitution, un nouveau contrat social en faveur de l’intérêt général et non plus uniquement tourné vers la protection des intérêts privés. Se recroqueviller sur notre personne et nos biens ne ferait que renforcer le climat anxiogène dans lequel nous évoluons déjà. L’illusion que les classes dominantes veulent ériger, c’est celle de la guerre de chacun contre chacun. Le chaos et la division. La 6ème République pourrait enfin être établie non plus à l’image des administrateurs mais des administrés. Combattre les lobbies, rendre la justice plus indépendante, reconnaitre les votes blancs et interdire l’éligibilité des personnes condamnées pour fraude (par quel miracle est-ce encore toléré ?) sont autant de points qui réconcilieront le peuple avec son mode de gouvernance. Ne plus nous contenter du régime politique le moins pire, mais pouvoir en construire un qui puisse être le meilleur possible. Nous croyons trop souvent ne rien comprendre à la politique, et que finalement nous élisons des représentants qui en savent plus que nous. A titre individuel, cela est possible mais lorsqu’on nous interroge collectivement, lorsque véritablement nous faisons peuple, nous sommes les meilleurs gouvernants et les plus sages. Nous avons besoin de représentants qui nous consultent, plutôt que d’autocrates qui fondent leur entière légitimité sur leur pourcentage gagnant à l’issue de l’élection. Nous sommes las de voter des Présidents de la France, nous avons besoin d’un Président des Français.

 

Lorsque véritablement nous faisons peuple, nous sommes les meilleurs gouvernants et les plus sages.

 

Les enjeux politiques de 2022

Les plans sociaux et environnementaux ne sont pas non plus absents du programme proposé par Jean-Luc Mélenchon. Lier la croissance économique du pays avec la protection de l’environnement est une tâche ardue et ingrate. L’équilibre n’est jamais parfait ; si l’on privilégie la croissance, on devient l’ennemi des pays écologistes, si l’on privilégie l’écologie, on devient l’ennemi de sa propre population craignant une nouvelle crise économique. Jean-Luc Mélenchon sera le candidat qui nous proposera la planification, c’est-à-dire un calcul raisonnable et rationnel qui doit nous permettre de maintenir la croissance et le développement tout en changeant progressivement les moyens utilisés pour produire. La sortie du nucléaire pour limiter la pollution des sols et atteindre le 100% d’énergies renouvelables sont parmi les combats principaux menés par le candidat sur cette question. La force de la gauche, et a fortiori, celle de l’extrême gauche est sa préoccupation du vivant et de la planète loin des, objectifs de rentabilité et des chiffres d’affaire. Des mesures comme la remise en cause des OGM, l’éradication de la maltraitance des animaux ou la protection des habitats naturels et des sols à travers le refus des accords commerciaux climaticides, nous rappelle au plus digne de nos devoirs : la protection de la vie et de la Terre.

Revenir sur la notion de biens communs à l’humanité est également incontournable. L’Etat doit posséder bien plus de pouvoir pour faire face aux lobbies, aux ultra-riches et aux chefs d’entreprise qui privatisent ressources naturelles et développement technique. L’écologie ne peut pas et ne doit pas être l’apanage des grandes entreprises car leur unique objectif, immanent à leur statut, demeure la recherche du profit à court terme, quitte à mettre en danger l’humanité entière. Cette logique délétère ne pourra être remise en cause que par un Etat fort qui sera en mesure de réquisitionner si besoin les entreprises dites d’intérêt général. La stricte dichotomie entre le domaine public et le domaine privé doit être préservée et accentuée à l’inverse de la politique actuelle qui jette les services publics en pâture au marché.

La remise à flot des services publics est également une préoccupation qui doit motiver notre choix électoral. Les secteurs de l’éducation, de la santé et de l’administration publique attendent impassiblement leur destruction programmée. Notre confiance est ébranlée, mais nous savons qui sont les véritables responsables de la casse du service public. Jean-Luc Mélenchon se propose d’embaucher plus de fonctionnaires, plus de personnel médical, plus de professeurs. L’enjeu ici est double. D’une part, la revalorisation des métiers essentiels permettra enfin à l’Etat de fonctionner normalement et d’autre part, l’embauche massive aura pour effet de relancer la croissance en réduisant le taux de chômage et en remotivant la consommation. Il y a une opportunité de sortir de ce cercle vicieux qui gangrène la France depuis trop longtemps déjà.

Mais à quoi bon un Etat empli de bonnes volontés sans la capacité concrète de mettre en place des politiques économiques, sociales ou écologiques ? Comment réformer efficacement la France, si l’Etat n’est pas le maître dans sa propre maison ? Nous touchons ici à l’un des sujets fondamentaux qui ébranlera les élections présidentielles en 2022 : le problème de la souveraineté nationale. Ce sera une erreur de réduire la question de la politique française aux devoirs de la France envers la sacro-sainte Union Européenne, mais il est clair que le renouveau en politique ne pourra se faire qu’après une renégociation des traités qui nous enchaînent et nous immobilisent, ou le cas échéant, un Frexit. Le protectionnisme écologique, la fin du dumping et l’abandon des règles budgétaires qui régissent l’Union pourraient nous permettre d’amorcer une transition écologique tout en gérant au mieux le rapport entre les ressources disponibles et les besoins de notre pays.

L’un des sujets fondamentaux qui ébranlera les élections présidentielles en 2022 : le problème de la souveraineté nationale.

 

La peur et la frustration nous paralysent et nous empêchent de reprendre les rênes de la politique. La désillusion et les déceptions à répétition nous ont ôté le goût de changer les choses au lieu de renforcer notre détermination. Aujourd’hui, il est une évidence : nous devons choisir les extrêmes ! 2022 est notre année ; l’année du peuple. l’heure n’est plus à la diabolisation des extrêmes. Pour  nous sortir de ce cercle vicieux, nos devons oser ! A situation extrême, solution extrême. Jean-Luc Mélenchon annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 2022 et débute sa campagne 18 mois à l’avance. Le projet de l’avenir en commun est ambitieux, mais à la hauteur des nombreux défis que la France doit dès à présent relever. Le programme dans son détail, les meetings en réalité augmentée et la possibilité de signer et donc d’investir le candidat à l’élection présidentielle, sont disponibles sur le site https://noussommespour.fr/  et il va sans dire que cette candidature et son évolution sont à suivre de très près !

 

 

Thomas Primerano, étudiant en philosophie à la Sorbonne, membre de l’Association pour la Cause Freudienne de Strasbourg, membre de la Société d’Etudes Robespierristes, auteur de « Rééduquer le peuple après la Terreur » paru chez BOD

Votre avis nous intéresse !

Parce que vous comptez...

Résultat moyen : 4.7 / 5. 3

Soyez le premier à partager votre impression!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Start the discussion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *